Ville de Caginan

Lancement des travaux de la halte belvédère sur l'île Goyer


HALTE BELVÉDÈRE SUR L’ÎLE GOYER

Une fenêtre sur le bassin, un accès à la rivière pour les citoyens

Le  maire René Fournier, la conseillère du district, madame Lorraine Moquin et les conseillers Anne Poussard et Marcel Synnott, les membres du Comité en environnement de la ville de Carignan, les architectes paysagistes de Vert Cube, mesdames Karine Durocher et Fanie Quenneville, le directeur général du COVABAR, M. Marcel Comiré, et le conseiller en matière d’infrastructures nautiques, M. Michel Lajoie d’Envirokayak, étaient présents lors de la première pelletée de terre lançant les travaux de la future halte belvédère, située sur l’île Goyer entre les rues des Pétunias et des Œillets.

Le maire Fournier a expliqué à la foule rassemblée que cette démarche de réappropriation des berges est un projet qui lui a été chaudement recommandé par les membres du Comité consultatif en environnement, à la faveur des citoyens qui demandaient depuis longtemps la création d’un accès à l’eau à Carignan.

« D’ici quelques mois, ce site deviendra un lieu public de contemplation sur le paysage patrimonial du bassin de Chambly et il permettra aux marcheurs, cyclistes, canoéistes et kayakistes de s’y arrêter pour profiter d’une aire de repos bien équipée », s’est exprimé le maire Fournier.

 

Travaux de restauration de la berge

Pour refléter la vocation du parc qui se veut un endroit paisible à l’aspect naturel, la Ville prévoit dans un premier temps, restaurer la bande riveraine afin de lui redonner son état naturel. Pour se faire, elle privilégiera une technique de stabilisation respectueuse de l’environnement appelée le génie végétal. Cette technique allie les principes de l'écologie et du génie dans la conception et la mise en place des ouvrages de stabilisation de la berge en utilisant des végétaux comme matériaux de base.

 

Équipement et aspect de la halte belvédère

Pour permettre le repos des résidents/visiteurs, marcheurs, cyclistes, canoéistes et kayakistes, les architectes paysagistes ont imaginé l’intégration d’une estrade asymétrique, originale et durable, constituée de bois de sapin de Douglas. L’orientation du belvédère, les haies de cèdres et la plantation d’arbres indigènes agiront à titre d’écran pour protéger l’intimité des propriétés avoisinantes. Le parc sera muni d’une table à pique-nique, d’une fontaine à boire, d’un support à vélos, d’une toilette sur dalle de béton, ainsi que de bacs à ordures et de recyclage. Il sera également investi de quelques places de stationnement, situées à même le parc, pour conserver la libre circulation des véhicules sur la rue des Roses.

Finalement, les ornithologues amateurs et autres amoureux de la nature seront heureux d’apprendre que, mis à part le chemin naturel de passage, le terrain de la halte belvédère de l’île Goyer sera ensemencé de plantes et arbustes indigènes qui, en plus d’inspirer la beauté et la sérénité, appelleront une quantité d’espèces d’oiseaux et de papillons.

La halte belvédère devrait être accessible au public d’ici la fin du mois de juin 2016.


< RETOUR

Abonnez-vous
à notre infolettre
Ville de Carignan 2017 © Tous droits réservés / Propulsé par creaWEB4 - Création site Web - iClic.com