Ville de Caginan

Agrile du frêne : Bilan de l'appel d'offres groupé pour l'abattage de frênes sur les terrains privés de Carignan


AGRILE DU FRÊNE

Carignan, une ville proactive dans sa lutte contre l’insecte et en constante recherche de solutions pour aider les citoyens aux prises avec cette problématique

L’agrile du frêne a été détecté pour la première fois en Amérique du Nord en 2002, et pour la première fois au Québec, à Carignan, en 2008. Depuis son arrivée dans la région, ce coléoptère originaire de l’Asie s’est révélé hautement destructeur.

Dans les 2 dernières années, la Ville de Carignan a mis de nombreuses mesures novatrices en place pour lutter contre cet insecte qui détruit la population de frênes et qui continue de se propager sur le territoire, causant des dommages économiques et écologiques considérables.

Comme la problématique de l’agrile du frêne est plutôt récente au Québec, les Villes touchées doivent user de créativité pour limiter les foyers d’infestation. Pour le moment, et comme il n’y a pas encore de véritables moyens d’éradiquer l’insecte, l’abattage des frênes morts ou infectés durant la période de dormance du coléoptère s’avère être l’une des solutions les plus efficaces. Les Villes profitent donc de cette période hivernale pour abattre les frênes de leurs terrains et  encouragent les citoyens à faire de même.

 

Bilan de l'appel d'offres groupé

Pour soutenir ses citoyens qui sont aux prises avec un arbre infecté sur leur terrain privé, Carignan est allée encore plus loin. Sur la proposition de son Comité consultatif en environnement, elle a tenté de regrouper les propriétaires de frênes touchés par l’agrile en faisant un appel d’offres groupé. L’objectif était de limiter les coûts d’abattage en obtenant "un prix de gros" pour les résidents de Carignan. Une trentaine de citoyens, comptabilisant une centaine de frênes à abattre, se sont montrés intéressés à se prévaloir de ce service. Ceux-ci pourront bénéficier de la démarche dans les prochains mois.

« Les prix offerts par les entrepreneurs qui ont soumissionné ne sont pas aussi bas que nous l’aurions souhaité », a précisé le maire René Fournier. « La raison est que le prix d’abattage d'un frêne dépend de plusieurs facteurs qui sont difficiles à uniformiser, comme le diamètre de l’arbre, l'accessibilité du frêne sur le terrain, la proximité d’une infrastructure, etc. »

« L’infestation de l’agrile du frêne est une problématique récente, encore méconnue et qui présente de nombreuses difficultés, mais nous promettons de poursuivre nos efforts de soutien aux citoyens et de continuer à nous distinguer en offrant des solutions novatrices, voire audacieuses au besoin », a-t-il conclu.

 

Rappel des mesures déjà mises en place par la Ville

Voici les mesures qui ont déjà été mises en place. La Ville de Carignan a :

1.     réglementé le déplacement du bois issu du frêne sur le territoire (règlement ACIA);

2.     élaboré un plan d’action en collaboration avec la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) et le Conseil québécois des espèces exotiques envahissantes (CQEEE);

3.     adopté un règlement pour le domaine privé afin de favoriser une période d’abattage et une méthode de traitement des résidus de bois;

4.     réalisé un inventaire des frênes infectés ou non sur les terrains publics;

5.     créé une nouvelle page web sur www.villedecarignan.org pour aider la population à reconnaître un frêne ou à dépister une infestation par l’agrile du frêne;

6.     rencontré la population lors d’une soirée d’information;

7.     mandaté une stagiaire en environnement pour réaliser un inventaire des frênes infectés ou non sur les terrains privés de Carignan;

8.     invité les citoyens de Carignan à déclarer volontairement l’existence d’un frêne sur leur terrain pour compléter l’échantillonnage d’informations;

9.     lancé un projet-pilote pour l’abattage regroupé de frênes en terrain privé;

10.  est l’une des 2 premières villes à participer au programme « On frêne! » du Jour de la Terre, qui vise la valorisation des résidus de bois des frênes.

 

*Il est à noter que la Ville de Carignan prévoit le remplacement des frênes abattus sur le territoire public dans son prochain budget et qu’une distribution de plants d’arbres gratuits a lieu chaque année pour aider les citoyens à regarnir leur terrain privé.


< RETOUR

Abonnez-vous
à notre infolettre
Ville de Carignan 2017 © Tous droits réservés / Propulsé par creaWEB4 - Création site Web - iClic.com